AuthorsDen.com   Join Free! | Login    
   Popular! Books, Stories, Articles, Poetry
Where Authors and Readers come together!

SIGNED BOOKS    AUTHORS    eBOOKS new!     BOOKS    STORIES    ARTICLES    POETRY    BLOGS    NEWS    EVENTS    VIDEOS    GOLD    SUCCESS    TESTIMONIALS

Featured Authors:  karen leung, iPatricia Garber, iFumiko Takahashi, iJean-Pierre Gregoire, iJay Onwukwe, iEdward Patterson, iKeith Rowley, i

  Home > Political Science > Articles Popular: Books, Stories, Articles, Poetry     

Emile M Tubiana

· + Follow Me
· Contact Me
· Books
· Articles
· Poetry
· Stories
· Blog
· 1,189 Titles
· 3,225 Reviews
· Save to My Library
· Share with Friends!
·
Member Since: May, 2007

Emile M Tubiana, click here to update your pages on AuthorsDen.




Featured Book
Hard Cache
by Charles Neff

HARD CACHE is Charles B. Neff's fourth thriller, Joining Hidden Impact, Patriot Schemes and Peace Corpse. Each book is freestanding and may be read without hav..  
BookAds by Silver
Gold and Platinum Members


Books by Emile M Tubiana

Les raisons pour lesquelles Obama a choisi de parler des frontières de 1967
by Emile M Tubiana   
Rated "G" by the Author.
Last edited: Monday, May 30, 2011
Posted: Monday, May 30, 2011

  Print   Save    Follow    Share 

Recent articles by
Emile M Tubiana

I wonder why our president does not get along with Netanyahu
Be Generous towards Netanyahu
La voie vers la paix
It would be wise to reevaluate the Iran situation
Il vaut mieux réévaluer la situation avec l'Iran
Obama is unfair
Juifs et Arabes Reveillez vous
           >> View all

Voici les faits actuels et historiques de l’année 1967
Les raisons pour lesquelles Obama a choisi de parler des frontières de 1967

 

Voici les faits actuels et historiques de l’année 1967
Les raisons pour lesquelles Obama a choisi de parler des frontières de 1967
Les Palestiniens veulent créer un fait accompli par une déclaration unilatérale d’indépendance d’un Etat palestinien, acceptée par l’ONU, sans avoir à négocier avec Israël. Ainsi croient-ils créer des pressions sur Israël et faire avaler le HAMAS à tout le monde. Cependant, ils ne pourront pas faire valoir une telle déclaration unilatérale d’indépendance.
Cette déclaration a toutefois certaines valeurs politiques. Voila la raison pourquoi Obama avait lancé la notion que les Israéliens doivent se retirer jusqu’aux frontières de 1967, ce qui veut dire se retirer aux frontières où les parties avaient commencé les combats contre Israël. A la suite de ces combats, la Jordanie avait perdu la Cisjordanie, l’Egypte avait perdu le Sinaï et la Syrie avait perdu le Golan.
Apres un accord de paix avec l’Egypte, Israël avait rendu le Sinaï aux Egyptiens. La Jordanie qui se nommait aussi la Palestine, s’était séparée de la Cisjordanie après une révolte d’Arafat. Les Syriens qui ne voulaient pas perdre le Golan n’avaient signé aucun traité de paix avec Israël.
Obama voulait retourner à la situation qui était avant la guerre de 1967 et mettre Israël dans une position de faiblesse et ainsi permettre aux pays arabes d’éventuellement recommencer, s’ils le désiraient, mais d’une position plus forte que celle de 1967. A quoi Israël, à travers son premier ministre, a répondu non.
Analysons la stratégie et les raisons d’Obama, pourquoi il avait choisi de mentionner l’année 1967.  
Si L’ONU approuve une déclaration unilatérale d’indépendance d’un Etat palestinien cette déclaration pourrait prendre effet, à moins qu’une des nations qui forment le conseil de sécurité ne mette un veto.
Obama préfère ne pas mettre de veto pour ne pas aliéner les pays arabes. De préférence pour lui serait de trouver une solution qui donnerait satisfaction aux Palestiniens et à Israël. S’il réussit à convaincre les deux parties, ce serait une victoire pour Obama, il pourrait ainsi prétendre qu’il avait réussi à mettre fin au probleme du Moyen Orient ce qui lui vaudrait la sympathie des Juifs et des Arabes. Le probleme n’est pas si facile. Il y a encore le probleme du Hamas, qui est une organisation terroriste. Il s’est aligné au Fatah.
Le seul choixqui reste pour Obama c’est de mettre ou ne pas mettre un veto.
Mettre un veto lui vaudrait la sympathie d’Israël et des Juifs et aliénerait les Pays Arabes et vice- versa.
 
La situation des frontières avant et durant, 1967
En mentionnant les frontières de 1967 Obama n’avait pas expliqué à quoi il se référait.
L’année 1967 – Voici un raccourci des événements de cette année en question.
Durant la mi-mai de l’année 1967 et au début juin, Israël ressemblait à un ressort en spirale, comprimé au maximum et prêt à rebondir. En Israël, dont la population ne comptait que deux millions et demi et dont la surface n’avait que vint mille kilomètres carrés, on entendait les leaders arabes menaçant Israël d’annihilation, comme le fait souvent Ahmadinejad. L’anneau de ce siège qui se rétrécissait pesait lourdement sur la population Israélienne et se faisait sentir de jour en jour par les leaders Israéliens qui devaient prendre position.
La Syrie qui depuis des années tenait les frontières  israéliennes en action avec ses coups de canon et de mitrailleuse intensifiait ses actes d’agression. Les terroristes inspirés et aidés par la Syrie n’arrêtaient pas leurs pénétrations et actions guerrières contre les civiles israéliens.
Ces genres d’incidents augmentaient à un degré alarmant et à la longue finissaient par provoquer des ripostes israéliennes. Les Syriens finirent par perdre des avions achetés aux Russes - le Migs. Les Russes, qui étaient leur fournisseurs d’armes avaient donné des fausses informations aux Syriens comme quoi les Israéliens allaient attaquer la Syrie et celle-ci alarmée demanda l’aide égyptienne qui ne tardait pas a venir..
Le 30 mai de cette même année Abdel Nasser, le président de l’Egypte et le roi Hussein de Jordanie signèrent un pacte militaire qui rendait la Jordanie une extension de l’Egypte. Ainsi, le 6 juin 1967 la guerre de six jours avait commencé et tous les pays qui entouraient Israël finirent par perdre la guerre et des territoires. La Syrie perdit le Golan, la Jordanie perdit la Cisjordanie et l’Egypte perdit le Sinaï à Israël. Cette guerre a donné une leçon à Israël, qu’une telle situation ne doit plus se reproduire.
Depuis qu’Obama est au pouvoir, il n’a jamais dit quoi que ce soit de positif sur Israël. Malgré ses connaissances, Obama n’a pas montré une objectivité vis-à-vis d’Israël. Il crée souvent des excuses ou il fait des accusations exagerées  comme pour les constructions à Jérusalem pour lesquelles le Vice-président Biden avait fait un grand théâtre.
Emile

 



Want to review or comment on this article?
Click here to login!


Need a FREE Reader Membership?
Click here for your Membership!


Popular Political Science Articles
  1. The Daze of Swine and Roses
  2. A Special Invitation from Donald Trump
  3. Cavemen in Tuxedos (an editorial)
  4. Reply to: Income Inequality Benefits Ever
  5. They Spoke as One...Now it is Our Turn
  6. The Thirteen Factors of Strategy Generatio
  7. Republicans
  8. Social Security History
  9. Je Suis Charlie? ¿Yo soy Charlie?
  10. Ghost Town Ghosts

FREE DOWNLOAD Empire and War by Sam Vaknin

The antecedents and aftermath of the wars in Afghanistan and Iraq and the role of the United States in international affairs. ..  
BookAds by Silver, Gold and Platinum Members

The Big Lie: How Our Government Hoodwinked the Public, Emptied the S.S by Allen Smith

A survey of how 30 years of government economic malpractice led to the 2008 financial meltdown and to the $15 trillion national debt...  
BookAds by Silver, Gold and Platinum Members

Authors alphabetically: A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Featured Authors | New to AuthorsDen? | Add AuthorsDen to your Site
Share AD with your friends | Need Help? | About us


Problem with this page?   Report it to AuthorsDen
© AuthorsDen, Inc. All rights reserved.